Les vignes

Le Domaine prend doucement la forme que nous lui voulions. Aussi, 2017 est marqué d’un virage important avec plusieurs nouveautés dont voici la forme : huit parcelles toutes situées à Ayent sur 1,2 hectare composées de chasselas, arvine, pinot gris, chardonnay, amigne, païen, pinot noir et gamay entre 550 et 850m d’altitude, sont désormais travaillées.

La philosophie reste évidemment la même et la pratique biologique voire biodynamique est toujours de mise : les sols sont enherbés de manière spontanée ou provoquée, quelques griffages à la charrue et au treuil sont envisagés dès cette année sur certaines parcelles accessibles, autrement, c’est souvent la débroussailleuse qui est utilisée.

La taille, en lune descendante et décroissante et en cordon de royat, simple ou double est pratiquée, toujours dans le respect du flux de sève en veillant à rajeunir les cornes ou charpentes devenant un peu débordantes.

La lutte fongique en période végétative est menée sous l’action du soufre mouillable et du dioxyde de cuivre (630g/ hectare en 2017) des tisanes de plantes viennent compléter ces produits pour leurs vertus diverses (absinthe, ortie, achillée millefeuille, valériane, prêle et aussi petit lait de chèvre s’il vous plait !). Les mouvements de la lune sont astucieusement observés à ces moment-là !

Finalement et un peu par conséquence des différentes altitudes, les vendanges ont eues le profile précoce cette année : Nous avons débuté le 5 septembre par les chasselas de Voos et Echer et terminé le 22 avec les syrahs du Grand Raye de Fully que nous n’aurons plus pour 2018. Une jolie récolte, affectée bien sûr, par les gelées d’avril (30% de perte quand même !) mais qui nous a donné de grands moments de plaisir de par la facilité à cueillir le raisin somme toute magnifique ! 2015 et 2016 furent deux beaux millésimes et nous avons passé la barre des 40 hectolitres, 2017 ne nous en aura donné que 28… Vive 2018 !